PAROISSE ORTHODOXE DE CAPESTANG (HERAULT)

PAROISSE ORTHODOXE DE CAPESTANG (HERAULT)

Couleurs liturgiques en usage chez les Ukrainiens, Russes et Biélorusses

Couleurs liturgiques en usage chez les Ukrainiens,

Russes et Biélorusses

 

  • 11232992_826212237468423_3660774653707082180_n.jpg


  • Naissance de la Mère de Dieu jusqu’à la clôture de la Fête: bleu ciel
  • Dimanche de l’adoration de la Croix: violet ou bordeaux
  • Invention de la Précieuse Croix, jusqu’à la clôture de la Fête et deuxième Fête de la Croix: bordeaux  ou violet
  • Samedi de l’Acathiste: bleu ciel ou violet
  • Saint apôtre Jean l’Evangéliste: or (jaune) ou   blanc
  • Samedi de Lazare: blanc
  • Protection de la Mère de Dieu: bleu ciel
  • Entrée de Jésus à Jérusalem: vert ou blanc
  • Veille de la Fête de la Nativité: blanc 
  • Semaine de la Passion: noir ou violet foncé
  • Naissance de Notre Seigneur jusqu’à la clôture de la Fête: or ou blanc 
  • Grand jeudi: violet ou bordeaux foncé
  • Synaxe de la Mère de Dieu: blanc ou bleu ciel
  • Grand samedi: noir changé en blanc après la lecture de l’Apôtre (le matin)
  • Circoncision de Notre Seigneur: blanc ou or 
  • Mâtines de Pâques et premier jour: blanc
  • Veille de la Fête jusqu’à la clôture du baptême de Notre Seigneur: blanc
  • Pâques jusqu’à la clôture: rouge
  • Présentation au temple de Notre Seigneur jusqu’à la clôture de la Fête: bleu ciel ou blanc
  • Ascension: blanc
  • Annonciation de la Bienheureuse: bleu ciel
  • Pentecôte: rouge
  • Dimanches du Grand Carême: or (jaune) ou violet
  • Lundi de Pentecôte: vert ou blanc
  • Jours de semaines du Grand Carême: noir, violet foncé, bordeaux foncé
  •  Naissance du Précurseur: or (jaune) ou blanc
  • Samedi et dimanches du Grand Carême et fêtes avec Polyéléos: violet
  • Saints Coryphées Pierre et Paul: or (jaune) ou blanc
  • Liturgie des Présanctifiés: noir, violet foncé, bordeaux foncé
  • Sainte Transfiguration: blanc
  • Dormition de la Sainte Mère de Dieu: bleu ciel
  • Décollation de Saint Jean le Précurseur: rouge ou bordeaux
  • Synaxe de Saint Michel Archistratège et des puissances incorporelles: rouge ou blanc
  • Fêtes de Notre Seigneur, jours de semaines, dimanches, sauf ceux du Grand Carême: or (jaune)
  • Fêtes de la Mère de Dieu: bleu ciel
  • Commémoration des Puissance incorporelles: blanc
  • Commémorations des prophètes: or (jaune) ou rouge
  • Commémoration des saints Apôtres: or (jaune) 
  • Commémoration des saints: or (jaune)
  • Commémoration des Martyrs: rouge
  • Commémoration des saints: or (jaune)
  • Commémoration  des Bienheureux et Fol en Christ: vert
  • Commémoration des saints princes: or (jaune) vert ou rouge  
  • Célébrations des funérailles en dehors du Grand Carême: blanc
  • Saint Baptême: blanc 
  • Noces: blanc, or, et rouge du dimanche de Saint Thomas à la Clôture de Pâques
  • 11313115_378648575664763_7226874879999848309_o.jpg   DSC03713.JPG  12115621_1243916855637686_2495439064599081734_n.jpg
  • 10402469_891848920848485_6585791901260328984_n.jpg    PHOTORET11.jpg  BLANC.jpg
      


    L'emploi des couleurs liturgiques dans l'Église orthodoxe :

  •  

    À l'origine, tous les ornements étaient blancs, usage qui se basait sur un verset de l'Apocalypse : « Les justes ont lavé leurs robes, et les ont blanchies dans le sang de l'Agneau » (7 ; 14). Saint Jean Chrysostome et saint Grégoire le Théologien mentionnent l'usage d'ornements blancs.

    Le développement de l'expression liturgique a suscité l'usage d'ornements de diverses couleurs. Cependant, le nombre des couleurs liturgiques et leur usage pratique a différé, suivant les lieux.

    Selon saint Syméon de Thessalonique, en cette période byzantine tardive, on utilisait seulement deux couleurs : blanc et rouge foncé.

    L'Église, en Ukraine, utilisait seulement trois couleurs - blanc, pourpre et doré - et ce, pendant une longue période. Le blanc était utilisé lors des dimanches, des grandes fêtes, pour les baptêmes et les funérailles. Le doré était la couleur utilisée pour les Offices ordinaires. Le clergé portait des ornements de couleur pourpre, principalement pendant le Grand Carême, ou lors des solennités de la Croix. Cependant, ce système comportait des exceptions. Si une cathédrale possédait des ornements richement brodés, on les utilisait de préférence, même s'ils n'étaient pas de la couleur requise.

    Le Typikon, qui fut compilé au milieu du dix-septième siècle, ne contient que deux règles, concernant la couleur des ornements : les prêtres doivent revêtir des ornements blancs lors du Grand Samedi, avant la lecture de l'Évangile pendant la Liturgie - et ils doivent revêtir des « ornements clairs » - c'est-à-dire entièrement blancs - le jour de Pâques.

    Nous trouvons une autre règle concernant la couleur des ornements, dans le Triode : les prêtres changent leurs ornements aux vêpres, lorsque l'on chante « Seigneur je crie vers toi », quittent le sanctuaire, et encensent l'église. - Ainsi, les rubriques ne spécifient pas exactement quelle couleur doit être utilisée, ni à quel moment précis cela doit être fait.

    Le système des couleurs liturgiques en Ukraine devint plus cohérent, seulement lors des dix-septièmes et dix-huitièmes siècles - et ceci était dû à l'influence grandissante de l'Occident. Dans l'Eglise romaine, un système de cinq couleurs liturgiques fut approuvé par le pape Pie V, lors de la deuxième moitié du seizième siècle. L'influence catholique romaine répandit l'idée que chaque couleur liturgique devait correspondre à des fêtes particulièrement définies.

    Cependant, dans l'Église orthodoxe ukrainienne, un tel système unifié n'apparut qu'au vingtième siècle. Chaque évêque ou Monastère a son propre système de couleurs liturgiques. Prenons par exemple, le système développé et utilisé par saint Philarète Drozdov : il utilisait des ornements bleus lors des dimanches du Grand Carême, lors du Grand Jeudi, et lors des fêtes de Noël et de la Théophanie. Il célébrait les Matines de Pâques en portant des ornements rouges, tandis que la Liturgie de Pâques et tous les services pendant la Semaine Radieuse étaient célébrés en blanc. Des dispositions semblables se retrouvaient dans des monastères, également.

    Saint Sébastien de Karaganda, héritier des Startsi d'Optino, décrivait la pratique observée à Optino Poustyn. Il remarquait que le rouge était la couleur ordinaire, que le vert était utilisé lors des jours de carême, et que le bleu était utilisé lors des jours de commémoraison des saints moines. Ce fut seulement au vingtième siècle que le système des couleurs liturgiques prit la forme qu'on lui connaît, et figure dans le « Manuel du clergé ». Néanmoins, certains diocèses et paroisses continuent d'utiliser leur propre système de couleur liturgique.

    D'autres Églises orthodoxes locales peuvent avoir différents systèmes de couleurs liturgiques, à moins qu'elles n'aient aucun système unifié, comme c'est le cas de l'Église orthodoxe grecque. Les Orthodoxes des différentes contrées utilisent des ornements de diverses couleurs, suivant leurs coutumes et traditions locales. Ainsi donc, le système contemporain des couleurs liturgiques est davantage une coutume qu'une règle stricte, et peut varier d'une paroisse à l'autre. La diversité liturgique n'est pas mauvaise en soi, et comme le disait saint Athanase Sakkharov : "Les canons de l'Église s'opposent fortement à toute monotone banalité".

    - Nous nous permettrons d'ajouter un petit mot, concernant les couleurs liturgiques : même si les Ukrainiens et les Russes raffolent du rouge, il me semble préférable de célébrer l'ensemble des solennités pascales en blanc. Nous utilisons le violet pour les dimanches de carême, et le noir pour les jours de semaine du Grand Carême. Le bleu est réservé pour les fêtes de la Mère de Dieu, tandis que le vert apparaît pour la mémoire des Bienheureux Moines - et Bienheureuses Moniales (car ils furent illuminé(e)s par l'Esprit-Saint), pour le Dimanche des Rameaux et pour la solennité de Pentecôte. Le doré est la couleur du temps ordinaire, ainsi que de la mémoire des saints Prophètes. Mais ceci n'est qu'une coutume, un usage, et non point la Tradition avec un grand « T » !





11/02/2019

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres