PAROISSE ORTHODOXE DE CAPESTANG (HERAULT)

PAROISSE ORTHODOXE DE CAPESTANG (HERAULT)

Recette gâteau des morts ou La colybe

 

 

Recette gâteau des morts ou La colybe version blé ou au Quinoa.

 

 colibe.jpg

Cuire 500 grammes de Quinoa dans l’eau ( environ  15 minutes). Si c’est la recette avec blé prévoir 1 heure de cuisson.

Rincer 4 fois à l’eau froide.

Ajouter 3 cuillères à soupe de fructose.

300 grammes de noix concassées finement ;

250 grammes de raisins secs.

Petits fruits confits d’orange.

I cuillère de Rhum.

 

Mélanger 10 minutes. Attendre que cela colle.

Placer dans un saladier rond.

Ajouter chapelure dans une passoire au-dessus du gâteau.

Fariner de sucre glace.

Dessiner une Croix avec des fruits confits ou du cacao  .

 

 

 

 

La Pannychide est un office de requiem, célébré séparément de l’office des funérailles. Auparavant, il durait " toute la nuit ", d’où son nom. On le célèbre après le trépas et jusqu’au funérailles, autant de fois qu’on le souhaite. Avec cet office aussi, on fait mémoire du défunt le troisième jour, le neuvième et le quarantième, puis au jour anniversaire du décès.

Deux fois par an, avant le Grand Carême et avant la Pentecôte, on prie pour tous les défunts. Ces jours-là on porte à l’Église des gâteaux faits de blé et de miel. Après la célébration de Pâques, on porte sur les tombes, au cimetière, des œufs teintés ou décorés, en symbole de l’universelle résurrection à venir.

Le texte qui suit est celui de l’Office de la " Petite Pannychide ", plus courte que la " Grande Pannychide ". La Grande Pannychide inclut le chant du Psaume 118 au complet, alors qu’il est omis dans la Petite Pannychide. Aussi, le canon des défunts est chanté ou récité au complet pour la célébration de la Grande Pannychide, alors qu’il est abrégé pour la Petite Pannychide. D’autres prières peuvent être omises ou abrégées pour la Petite Pannychide.

La Grande Pannychide est un office célébré " pour nos pères et frères défunts et pour tous les orthodoxes défunts ". La Petite Pannychide n’est pas appliquée à tous les défunts en général, mais seulement à tel ou tel défunt ou groupe de défunts, souvent à la demande des parents ou amis.

Une forme encore plus brève d’office pour les défunts, c’est la partie finale de la Pannychide, que les Slaves appellent " Litie " et les Grecs " Trisagion ". Dans cet office, on a seulement le Trisagion, les tropaires, la litanie des défunts, le congé et le souhait d’éternelle mémoire. La Litie ou Trisagion est inséparable d’un office majeur, tel que les vêpres, les matines ou la Divine Liturgie. Dans l’usage grec, la Pannychide est moins pratiquée que dans l’usage slave, alors que les grecs ajoutent souvent le " Trisagion " à la fin de la Divine Liturgie.

Également, en semaine, on peut inclure une ecténie et une prière pour les défunts dans la célébration de la Divine Liturgie. Cette ecténie est insérée entre l'ecténie après l'Évangile et les prières pour les catéchumènes.

 

 

 

PANNYCHIDE.jpg



13/04/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres