PAROISSE ORTHODOXE DE CAPESTANG (HERAULT)

PAROISSE ORTHODOXE DE CAPESTANG (HERAULT)

~ ACATHISTE A SAINT-PATRICK ILLUMINATEUR DE L'IRLANDE

PATRICK ILLUMINATEUR DE L’IRLANDE

 

                                          04b-st-patrick.jpg

 



Kondakion 1
Au quatrième siècle de l’ère chrétienne* Tu naquis le seize des calendes d’Avril* D’un père diacre et fils d’un prêtre du Christ* Et d’une mère parente de Saint Martin* Illustre apôtre de la terre d’Hibernie* A présent la chrétienté entière te clame :
Réjouis-toi ô saint Patrick illuminateur de l’Irlande !
 
Ikos 1
A seize ans tu fus enlevé par des barbares* Tu devins esclave dans la verte Hibernie* Et ton cœur alors indifférent au salut* S’ouvrit soudain à la pure Grâce de Dieu* Tu passas six années en prières ferventes* Admiré par les saints du Ciel qui te chantèrent :
Réjouis-toi qui as compris enfant l’exil de notre vie
Réjouis-toi qui te revêtis de la prière zélée
Réjouis-toi qui pris dans le temps le chemin d’éternité
Réjouis-toi offrande pure et chaste de ta jeune vie
Réjouis-toi consécration précoce à l’unique salut
Réjouis-toi gloire incommensurable de la verte Erin
Réjouis-toi ô saint Patrick illuminateur de l’Irlande !
 
 
Kondakion 2
Vivant sans cesse dans le Ciel sur cette terre* Dans une vision un ange de Dieu parut* Qui t’annonça qu’un bateau t’attendait au port* Confiant dans les promesses de Son envoyé* Tu marchas longtemps et tu atteignis la mer* Et tu pus voguer vers le salut en disant : Alléluia !
 
Ikos 2
Lorsque tu débarquas tu dus marcher longtemps* Avec les païens qui composaient l’équipage* Et alors que les vivres vinrent à manquer* Un miracle les nourrit et les convertit* Par la puissance de ta prière au Seigneur* Vers Qui nous nous nous tournons pour te louer ainsi :
Réjouis-toi manifestation de l’approbation de Dieu
Réjouis-toi confiance inébranlable dans la Providence
Réjouis-toi abandon confiant à la volonté du Christ
Réjouis-toi effacement devant les décrets du Très Haut
Réjouis-toi acceptation volontaire du plan divin
Réjouis-toi thaumaturge par la puissance du Seigneur
Réjouis-toi ô saint Patrick illuminateur de l’Irlande !
 
Kondakion 3
Or retourné chez toi tu fus encore ravi* Mais Dieu t’avertit que tu serais délivré* Tu sentis sur ton âme Sa sollicitude* Car Il avait pour Son Eglise des projets* Où ta ferveur et ta foi feraient des miracles* Il fit appel à toi et tu lui répondis : Alléluia !
 
Ikos 3
L’Esprit en toi intercédant pour l’Hibernie* Tu étais sans cesse appelé sur ses rivages* Et lorsque tes parents furent assassinés* Tu fus pris comme esclave mais la Providence* Te fit racheter en Gaule par des chrétiens* Tu devins moine à Saint Martin et nous disons :
Réjouis-toi prémisse du monachisme des pays celtes
Réjouis-toi au tombeau de Martin tu découvris la Vie
Réjouis-toi tu grandis spirituellement près d’un saint
Réjouis-toi par l’ascèse tu fus son disciple parfait
Réjouis-toi comme disciple tu as égalé le maître
Réjouis-toi tu fus comblé de grâces par le Seigneur Dieu
Réjouis-toi ô saint Patrick illuminateur de l’Irlande !
 
Kondakion 4
Mais sans discontinuer les visions divines* Te demandaient de retourner vers l’Hibernie* Après quatre années tu quittas le monastère* Et traversant la mer tu parvins à Temair* Où tu voulais apporter le Saint Evangile* Priant jeûnant prêchant et chantant vers le Christ : Alléluia !
 
Ikos 4
Mais devant l’hostilité tu revins en Gaule* Où tu devins le disciple de Saint Germain* Et neuf ans tu vécus à l’île de Lérins* Te préparant par l’oraison à ta mission* Puis étant ordonné évêque pour l’Irlande* Tu partis en Erin où l’on te proclama :
Réjouis-toi qui devins disciple du hiérarque d’Auxerre
Réjouis-toi qui suivis ses pas sur le chemin de l’ascèse
Réjouis-toi qui partis vivre ensuite à l’île des saints moines
Réjouis-toi émule des pères orants dans leur refuge
Réjouis-toi appel de la prière pure irrésistible
Réjouis-toi réponse de sainteté à la vocation
Réjouis-toi ô saint Patrick illuminateur de l’Irlande !
 
 
 
Kondakion 5
Fort longtemps tu entendis dans ton âme pieuse* La voix suppliante des enfants de l’Erin* Qui te demandaient de venir les délivrer* Des ténèbres oppressantes du paganisme* Aussi lorsque tu arrivas sur l’île verte* Le chœur des hôtes célestes chanta vers Dieu : Alléluia !
 
Ikos 5
Armé de l’Evangile et de ta foi ardente* Tu dus affronter l’assemblée de tous les druides* Et tu prêchas devant les nobles et le peuple* Et par tes paroles de feu tu fis merveilles* Amenant des âmes nombreuses au Seigneur* Et les Apôtres chantèrent à l’un des leurs :
Réjouis-toi apôtre à la bouche d’or qui prêche la Vie
Réjouis-toi prédicateur qui montre la Voie du Salut
Réjouis-toi pasteur intrépide au sein des loups des païens
Réjouis-toi médecin de l’âme aux onguents spirituels
Réjouis-toi pilote expert qui mène vers le havre saint
Réjouis-toi guide accompli sur le chemin du Paradis
Réjouis-toi ô saint Patrick illuminateur de l’Irlande !
 
Kondakion 6
Alors ce fut un ensemble de grands miracles* Qui sema sur la terre d’Irlande la foi* Délivrés à jamais des liens du paganisme* Les enfants d’Erin recevaient tous la Lumière* De celui qui autrefois était leur esclave* Et remerciant Dieu ils psalmodiaient vers le Ciel : Alléluia !
 
Ikos 6
Prédicateur intrépide au langage clair* Tu expliquas aux adorateurs du Malin* Les mystères subtils de la foi orthodoxe* Et prenant dans ta main sainte un trèfle à trois feuilles* Tu montras le symbole de la Trinité* Et les hôtes du Paradis te proclamèrent :
Réjouis-toi infatigable propagateur du Royaume
Réjouis-toi incarnation sainte des vertus d’éloquence
Réjouis-toi conviction adamantine de la foi droite
Réjouis-toi certitude enthousiaste de la Vérité
Réjouis-toi écho des merveilles à venir par ton verbe
Réjouis-toi vase précieux de la Sainte Trinité
Réjouis-toi ô saint Patrick illuminateur de l’Irlande !
 
Kondakion 7
De temps en temps te retirant en solitaire* Tu t’adonnais à une ascèse très sévère* Préparant ton corps et ton âme pour la lutte* Et les combats à venir de l’Eglise Sainte* Tu ne ménageas ni ta peine ni ton temps* Psalmodiant sans cesse devant le Dieu d’Amour : Alléluia !
 
Ikos 7
Sur la montagne qui porte à présent ton nom* Comme le prophète Moïse au Sinaï* Tu demeuras quarante jours dans la prière* Intercédant sans cesse auprès du Dieu du Ciel* Pour le salut de tous les enfants de l’Irlande* Et rassemblés les saints des pays celtes disent :
Réjouis-toi qui connus souvent le face à Face avec Dieu
Réjouis-toi qui comme Jacob lutta avec le Très Haut
Réjouis-toi qui obtins de Lui nombreuses bénédictions
Réjouis-toi comme le prophète tu vécus la Présence
Réjouis-toi le salut de tes fils était ton seul souci
Réjouis-toi pasteur aimant des brebis logiques d’Erin
Réjouis-toi ô saint Patrick illuminateur de l’Irlande !
 
Kondakion 8
Quand tu combattais par le jeûne et la prière* Un saint ange du Seigneur se manifesta* T’annonçant que ta fidélité et ton zèle* Avaient obtenu pour toi la faveur de Dieu* Et tel Moïse descendant du Sinaï* Tu remercias Dieu pour ton peuple en Lui disant : Alléluia !
 
Ikos 8
Du sud au nord tu fis disparaître la nuit* La chassant par la Lumière de l’Evangile* Et de nouvelles brebis vinrent s’agréger* Au saint troupeau racheté par le sang du Christ* Tu menas vers la Terre Promise par Dieu* Les âmes de tous ceux qui s’exclament vers toi :
Réjouis-toi toi qui eus le Christ sans cesse devant tes yeux purs
Réjouis-toi toi qui eus Dieu le Père dans ton cœur à jamais
Réjouis-toi toi qui eus l’Esprit pour toujours au bord de tes lèvres
Réjouis-toi qui fus sur la terre comme une église vive
Réjouis-toi qui fus un oratoire de la Trinité
Réjouis-toi qui fus un tabernacle de bénédictions
Réjouis-toi ô saint Patrick illuminateur de l’Irlande !
 
Kondakion 9
Dans l’Hibernie débarrassée du paganisme* Tu fis fleurir dans l’Eglise le monachisme* Donnant toi-même l’exemple de ton ascèse* Et abritant la multitude en ta prière* Tu as suscité de nombreuses vocations* De moines et de moniales chantant vers dieu : Alléluia !
 
Ikos 9
Par ta prédication du Royaume du Christ* Tu inspiras Sainte Brigitte de Kildare* Qui devint moniale et fondas en Hibernie* Le premier monastère féminin de l’île* Et qui partages avec toi le patronage* De l’Irlande qui te chante du haut des cieux :
Réjouis-toi dissipation des ténèbres de l’ignorance
Réjouis-toi fondation de sainteté en terre d’Irlande
Réjouis-toi modèle de vie pour les filles de l’Erin
Réjouis-toi icône du Christ pour les fils de l’Hibernie
Réjouis-toi première borne sur la route de leur foi
Réjouis-toi luminaire qui reflète l’Autre Soleil
Réjouis-toi ô saint Patrick illuminateur de l’Irlande !
 
Kondakion 10
Plus de trente ans tu combattis le bon combat* Donnant aux fidèles rassemblés par ton zèle* Des faveurs et des bénédictions du Seigneur* Manne céleste où tu puisais par ta prière* Et tu gardas pour toi la dure vie d’ascèse* Qui rompt le corps mais libère l’âme qui chante : Alléluia !
 
Ikos 10
Chaque jour tu chantais le psautier de David* Et par le signe saint de la Croix vénérable* Tu te biffais au monde pour l’Eternité* Prosterné devant le seul Dieu et le seul Roi* Dont tu fis à jamais l’intendant de ta vie* Et le chœur des élus du Royaume te clament :
Réjouis-toi ascèse incarnée de la prière sans fin
Réjouis-toi maîtrise impeccable du corps et de l’Esprit
Réjouis-toi sacrifice consenti pour le bien de l’âme
Réjouis-toi vision de l’avenir qui annule le monde
Réjouis-toi anticipation vécue du Royaume saint
Réjouis-toi élan de l’éphémère vers l’Eternité
Réjouis-toi ô saint Patrick illuminateur de l’Irlande !
 
Kondakion 11
Apôtre infatigable de la Vérité* Allant visiter les paroisses d’Ultonie* Tu connus par révélation ta mort prochaine* Un ange te dit que tu mourrais en chemin* Tu achevas tes derniers devoirs de hiérarque * Dans un couvent de moniales qui psalmodiaient : Alléluia !
 
Ikos 11
Pendant ta visite à la perle d’Hibernie* Une lumière apparut dans le cimetière* Tu demandas à Brigitte d’interprêter* Et elle prédit qu’un saint y reposerait* Tu lui demandas de préparer ton linceul* Et les saints du Ciel entonnèrent tes louanges :
Réjouis-toi lutteur infatigable dans le bon combat
Réjouis-toi athlète victorieux des luttes sacrées
Réjouis-toi soldat infatigable de la sainte Grâce
Réjouis-toi stratège parvenu à l’ultime bataille
Réjouis-toi comme Syméon tu pus partir dans la paix
Réjouis-toi tes jours s’achèveront dans l’Eternité
Réjouis-toi ô saint Patrick illuminateur de l’Irlande !
 
Kondakion 12
En ce jour fixé pour toi par la Providence* Tu t’étendis sur ta couche et dans l’oraison* Tu reçus les saints mystères de ton disciple* Puis tu bénis une ultime fois tes enfants* Avant de rejoindre la Lumière éternelle* Où les justes clament sans cesse vers Dieu : Alléluia !
 
Ikos 12
Lorsque l’on ensevelit ton corps précieux* Dans le linceul qu’avait tissé sainte Brigitte* On entendit les anges chanter pour ton âme* Et l’on sentit la bonne odeur du Paradis* Manifester ta faveur auprès du Seigneur* Et les élus du Ciel se mirent à chanter :
Réjouis-toi qui fus en même temps dans la terre et aux cieux
Réjouis-toi qui passas de la mort à la vie éternelle
Réjouis-toi qui poursuivis ton œuvre par l’intercession
Réjouis-toi recours des pécheurs dans la tourmente du monde
Réjouis-toi baume d’oraison sur les blessures des âmes
Réjouis-toi remède éprouvé qui manifeste la Grâce
Réjouis-toi ô saint Patrick illuminateur de l’Irlande !
 
Kondakion 13
Tu fus enchaîné comme esclave par les hommes* Mais tu te libéras de ta captivité* En acceptant pour seul maître le Seigneur Christ* Tu acquis à grand prix la perle du salut* Et ta vie toute entière témoigne du Dieu* Vers Qui nous chantons avec toi à pleine voix : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! ( Ce Kondakion est répété trois fois !)
 
Ikos 1
A seize ans tu fus enlevé par des barbares* Tu devins esclave dans la verte Hibernie* Et ton cœur alors indifférent au salut* S’ouvrit soudain à la pure Grâce de Dieu* Tu passas six années en prières ferventes* Admiré par les saints du Ciel qui te chantèrent :
Réjouis-toi qui as compris enfant l’exil de notre vie
Réjouis-toi qui te revêtis de la prière zélée
Réjouis-toi qui pris dans le temps le chemin d’éternité
Réjouis-toi offrande pure et chaste de ta jeune vie
Réjouis-toi consécration précoce à l’unique salut
Réjouis-toi gloire incommensurable de la verte Erin
Réjouis-toi ô saint Patrick illuminateur de l’Irlande !
 
Kondakion 1
Au quatrième siècle de l’ère chrétienne* Tu naquis le seize des calendes d’Avril* D’un père diacre et fils d’un prêtre du Christ* Et d’une mère parente de Saint Martin* Illustre apôtre de la terre d’Hibernie* A présent la chrétienté entière te clame :
Réjouis-toi ô saint Patrick illuminateur de l’Irlande !
 
PRIERE A SAINT PATRICK
ILLUMINATEUR DE L’IRLANDE
 
Ô saint Patrick moine exemplaire* Hiérarque sans pareil et missionnaire insigne* Intercède pour nous auprès du Seigneur notre Dieu* Afin qu’il nous accorde par tes saintes prières devant Son Trône* D’imiter dans notre faible mesure les vertus chrétiennes* Dont tu fis preuve dans ta vie*
Qu’Il nous accorde une foi ardente et zélée* Pour que nous cheminions dans cette existence* Comme tu le fis avec le seul souci du salut en Christ* Qu’Il nous donne la fermeté et la fidélité* Dans l’observation des commandements* Et l’ascèse nécessaire pour parvenir au havre de paix*
Père saint d’une multitude de saints* Supplie-Le par la force de ton oraison bénie* De venir en aide à notre peu de foi* Et de nous permettre de marcher dans tes traces* Malgré notre indignité et notre médiocrité*
Saint bienheureux qui prêchas par l’exemple de ta vie* Sois notre guide et notre mentor* Dans le cheminement vers l’ultime destination* Où règnent le Père le Fils et le Saint Esprit* Maintenant et toujours et dans les siècles des siècles*Amen !
 
Acathiste composé pour la gloire de Dieu
et de notre Père parmi les saints
Patrick Illuminateur de l’Irlande

 

 

LE CANON DE SAINT PATRICK

 

Saint Patrick est l'un des grands Saints de l’Eglise

 

Il est vénéré sous le nom "d'Illuminateur de l'Irlande" (387-465).

 

Il écrivit une très belle prière, sous le nom de "Canon de Saint Patrick" L'habitude s'est prise de la dire au début de la journée, il est utile de la dire au moment de partir en voyage, avant de rencontrer un ennemi du Christ, chaque fois qu'il y a lieu de penser que le diable est en train d'agir dans notre maison ou autour de nous.

 

Saint Patrick a composé cette hymne au temps de Loegaire Mac Neil. Tout homme qui la lira chaque jour en la méditant pieusement devant Dieu, les démons ne pourront se maintenir devant sa face. 

Cette prière lui sera une défense contre tout poison et envie, elle lui sera une sauvegarde contre la mort subite.

 

Elle sera une cuirasse pour son âme après la mort.

Saint Patrick chanta ce canon quand des embûches étaient dressées contre Lui par le roi Loegaire pour l'empêcher de semer la foi à Tara en Irlande. Ceux qui l'attendaient pour lui nuire crurent voir des daims avec, derrière eux, un faon. Voilà pourquoi la tradition celtique irlandaise nomme cette prière "Faed Fiada", c'est-à-dire "Cri du Daim".

 

La même tradition nous présente ce texte comme cuirasse de la foi, pour protéger le corps et l'âme contre les démons, et les hommes, et les vices.

 

 

 CANON DE SAINT PATRICK

 

Je me lève aujourd'hui

par une force puissante,

l'invocation de la Trinité,

la croyance à la Trinité,

la confession de l’Unité du Créateur du monde.

Je me lève aujourd'hui par

 

la force de la naissance du Christ et de Son Baptême,

la force de Sa Crucifixion et de Sa mise au tombeau, 

la force de Sa Résurrection et de Son Ascension,

la force de Sa Venue au jour du Jugement.

 

Je me lève aujourd'hui,

par la force des ordres des Chérubins,

dans l'obéissance des Anges,

dans le service des Archanges,

dans l'espoir de la Résurrection,

dans les prières des Patriarches,

dans les prédictions des Prophètes,

dans les prédications des Apôtres,

dans les fidélités des Confesseurs,

dans l'innocence des Vierges Saintes,

dans les actions des Hommes Justes.

 

Je me lève aujourd'hui

par la force du Ciel,

lumière du Ciel,

lumière du Soleil,

éclat de la Lune,

splendeur du Feu,

vitesse de l'éclair,

rapidité du vent,

profondeur de la mer,

stabilité de la terre,

solidité de la pierre.

 

Je me lève aujourd'hui,

par la force de Dieu pour me guider,

puissance de Dieu pour me soutenir,

intelligence de Dieu pour me conduire,

œil de Dieu pour regarder devant moi,

oreille de Dieu pour m'entendre

parole de Dieu pour parler pour moi,

main de Dieu pour me garder,

chemin de Dieu pour me précéder,

bouclier de Dieu pour me protéger,

armée de Dieu pour me sauver,

des filets des démons, 

des séductions des vices,

des inclinations de la nature,

de tous les hommes qui me désirent du mal,

de loin et de près,

dans la solitude et dans une multitude.

 

J'appelle aujourd'hui toutes ces forces

entre moi et le mal,

contre toute force cruelle impitoyable

qui attaque mon corps et mon âme,

contre les incantations des faux prophètes,

contre les lois noires du paganisme,

contre les lois fausses des hérétiques,

contre la puissance de l'idolâtrie,

contre les charmes des sorciers,

contre toute science qui souille

le corps et l'âme de l'homme.

 

Que le Christ me protège aujourd'hui

contre le poison, contre le feu,

contre la noyade, contre la blessure,

pour qu'il me vienne une foule de récompenses,

le Christ avec moi,

le Christ devant moi,

le Christ derrière moi,

le Christ en moi,

le Christ au-dessus de moi,

le Christ au-dessous de moi,

le Christ à ma droite,

le Christ à ma gauche,

le Christ en largeur,

le Christ en longueur,

le Christ en hauteur,

le Christ dans le cœur

de tout homme qui pense à moi,

le Christ dans tout œil qui me voit,

le Christ dans toute oreille qui m'écoute.

 

Je me lève aujourd'hui 

par une force puissante

l'invocation à la Trinité,

la croyance à la Trinité,

la confession de l'unité

du Créateur du monde.

 

Au Seigneur est le salut,

au Christ est le salut.

 

Que Ton salut Seigneur soit toujours avec nous.

Amin ! 

par une force puissante

l'invocation à la Trinité,

la croyance à la Trinité,

la confession de l'unité

du Créateur du monde.

 

Au Seigneur est le salut,

au Christ est le salut.

 

Que Ton salut Seigneur soit toujours avec nous.

Amin ! 

Cette prière lui sera une défense contre tout poison et envie, elle lui sera une sauvegarde contre la mort subite.

Elle sera une cuirasse pour son âme après la mort.

Saint Patrick chanta ce canon quand des embûches étaient dressées contre Lui par le roi Loegaire pour l'empêcher de semer la foi à Tara en Irlande. Ceux qui l'attendaient pour lui nuire crurent voir des daims avec, derrière eux, un faon. Voilà pourquoi la tradition celtique irlandaise nomme cette prière "Faed Fiada", c'est-à-dire "Cri du Daim".

 

La même tradition nous présente ce texte comme cuirasse de la foi, pour protéger le corps et l'âme contre les démons, et les hommes, et les vices.

 

                                                 Patrick__15093.1379462598.1000.1200.jpg

 

Fête de Saint Patrick le 17 mars

Tropaire :

Comme docteur et pasteur suprême, Saint Patrick, tu as montré le chemin qui mène vers la vie ; et, comme chef d’Eglise, tu as illuminé ta patrie ; l’ayant fait renaître par l’Esprit-Saint, tel un olivier au paradis spirituel, en Sainteté tu as fait croître tes enfants ; c’est pourquoi, te vénérant comme le compagnon des Apôtres et des Pontifes Saints, nous te prions d’intercéder auprès du Christ Dieu pour qu’il accorde à nos âmes la grâce du salut.

 

 

 



10/04/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres